Visiter Fès El Bali (Fès l'ancienne) au départ de la Ville Nouvelle, c'est comme remonter dans le temps. L'empreinte essentielle de la médina n'a pas changé depuis près d'un millénaire, car les collines qui entourent la ville ont limité son expansion. La dernière grande expansion de la médina traditionnelle remonte au 13e siècle, avec la construction de Fès El Jedid. Aujourd'hui, environ 90 000 Fassis vivent toujours dans ce labyrinthe de ruelles étroites, de virages à l'aveuglette et de souks cachés, tandis que les touristes considèrent qu'il s'agit de l'un des endroits les plus fascinants qu'ils visitent au Maroc.